top of page

CHRONIQUE / REVIEW

arcpelago

simbiose

Releases information

Release date: May 27, 2016

Format: Digital, CD

Label: Auto production / Self Released

From: Brésil / Brazil

8,5

CHRONIQUE / REVIEW

CD

 

Cela faisait longtemps, très longtemps même qu'un groupe brésilien n'était venu me chatouiller agréablement les pavillons auditifs. ARCPELAGO puisque ce sont eux dont il s'agit, vient à point nommé pour réparer cette anomalie musicale. Originaires de BOTAFOGO, dans la banlieue de RIO DE JANEIRO, le quatuor nous présente ici son premier album. La formation s'appelait AURAH de 2011 à 2015 puis changea de nom au début de l'enregistrement de cette "Simbiose".

 

Relativement content aussi de retrouver une œuvre de taille normale, comme nos bons vieux vinyles, quarante-deux minutes c'est impeccable pour moi, car en toute franchise les pavés de soixante-dix, voir soixante-quinze minutes, ça me fatigue plus qu'autre chose.

 

Musicalement les influences d'ARCPELAGO sont à rechercher dans le PINK FLOYD historique (celui de "One of These Days" par exemple ou dans le ELOY de Frank BORNEMANN, écoutez attentivement le titre d'ouverture, qui est aussi le plus long "Sopro Vital" et vous comprendrez aisément la comparaison qui ne peut qu'être bénéfique à nos quatre amis cariocas, la guitare d'Eduardo MARCOLINO en pole position avec ce bon son plein et rageur des anciens susnommés, soutenue par l'orgue Hammond rond et souple dont nous allons reparler.....

Pareil pour le second titre "Distancia Entre Um Dia E Outro" qui nous renvoie directement en 1973 et l'album "Inside" du groupe allemand, la guitare bien sûr mais aussi les claviers en soutien, remarquable partition de l'orgue de Ronaldo RODRIGUES avec une section rythmique bien posée, lourde et légère à la fois (si c'est possible), et une petite pointe de jazz dans le groove de la basse de Jorge CARVALHO.

 

"Ebuliçao dos Tempos" apparait comme le morceau le plus abordable, le plus commercial de l'album mais reste tout à fait agréable à nos oreilles. "Cidade Solar" ou comment prendre une leçon d'orgue Hammond grâce à Ronaldo RODRIGUES, la première moitié de cette pièce est à cet égard d'une sublime intensité, un vrai travail d'orfèvre, un délice auditif et instrumental, peut-être mon titre préféré.

 

Le court "Universos Paralelos", instrumental lui aussi sert avant tout de préparation au second épique du disque "Dentro De Si", un titre dont la progression harmonique (nous sommes dans la musique progressive ne l'oublions pas) est là aussi une belle leçon à servir dans les écoles et universités qui enseignent la dite musique, le travail de la guitare basse y est tout à fait remarquable même si l'orgue Hammond et la six cordes en tant qu'instruments solistes restent  les rois de la fête, ce morceau conclusif étant celui qui se détache le plus des influences soixante di sardes citées plus haut.

 

Encore un bel album d'un groupe méconnu pour cette année 2016.

 

TRANSLATED REVIEW (GOOGLE TRANSLATE) BELOW FRENCH TEXT !

Musiciens / MUSICIANS :

 

- Ronaldo Rodrigues / keyboards, vocals

- Eduardo Marcolino / guitar

- Jorge Carvalho / bass

- Renato Navega / drums

PISTES / TRACKS

 

1. Sopro Vital (11:08)

2. Distância Entre Um Dia E Outro (7:52)

3. Ebulição dos Tempos (5:28)

4. Cidade Solar (6:48)

5. Universos Paralelos (2:33)

6. Dentro De Si (9:51)

 

Philippe André - Novermber 2016

bottom of page